Comment gérer la critique et la peur du jugement des autres ?

Quand on n’est pas habitué à prendre la parole en public, on se fait souvent une montagne du regard de l’autre. On ne sait pas gérer les critiques. Certains d’entre nous imaginons les pires scénarios et faisons des cauchemars quand la pression est au plus fort. C’est le stress par anticipation. En effet, nous imaginons ce qui pourrait se passer en oubliant qu’il ne s’agit pas du réel.

Les premiers à juger

A ce stade, la critique prend racine dans le regard que nous portons sur nous-mêmes.  » L’autre  » a bon dos, et cet imaginaire, ce manque de recul, peut nous empêcher de voir une réalité plus complexe. Celle dans laquelle nous sommes nous-mêmes notre premier ennemi.

En effet, nous avons grandi avec un environnement plus ou moins critique que nous avons intégré par la répétition. A un stade de notre développement nous avons bien subi cette critique extérieure mais, très vite, nous avons pris le relais en nous critiquant nous-mêmes. Progressivement et sans nous en apercevoir on a un jour oublié que nous avions, par le passé, adopté cette stratégie devenue la plupart du temps obsolète et contre-productive. Les plus chanceux n’ont pas entendu ces critiques, d’autres les ont rejetées mais si vous lisez ces lignes c’est que vous faites probablement partie de ceux qui ont écouté.

Lire l’intégralité de cet article sur : https://amoilepublic.com/gerer-les-critiques-qui-ose-nous-critiquer/

Gérer les critiques et la peur du regard des autres est une première étape à un travail plus avancé. En effet, ce n’est pas parce qu’on ose enfin prendre la parole que c’est gagné. Encore faut-il faire le tri des critiques et répondre quand il est pertinent de répondre.

Faire face aux critiques vécues comme des agressions

Faire face aux critiques

Difficile de faire face aux critiques et de ne pas les prendre pour soi. C’est tout à fait naturel. Surtout quand on n’est pas habitué à se mettre en avant et qu’on a quand même pris le risque de s’exposer.
Comme nous avons vu dans l’article « Mais, qui ose nous critiquer ?« , nous sommes souvent notre premier critique et, à ce titre, nous sommes capables de nous saboter assez facilement. En fait, nous sommes passés très tôt maîtres dans l’art de l’auto-sabotage et nous nous passons bien de l’aide des autres pour cela.

Imaginons cependant que nous avons été contraints de prendre la parole en public. Même si on a été obligé, on a réussi à se raisonner, on a franchi le pas et… paf ! Le commentaire ou la question tombent. Le niveau de stress est à son comble et il n’est plus question de le gérer. Tous les systèmes de défense sont en alerte et on a plutôt envie de s’enfuir ou, au contraire, de s’en prendre à la personne qui vient de nous interrompre pour nous critiquer en public ouvertement.

Lire l’intégralité de cet article sur : https://amoilepublic.com/comment-faire-face-aux-critiques/


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *